Hello !

T’es au supermarché.

 

Tu fais tes courses de la semaine.

 

Ça te prend une heure. Tu fais la queue à la caisse. Tu paies. Tu charges les courses sur ton vélo (si t’es écolo) ou dans le coffre de ta voiture (tu seras écolo ce soir en pi**ant sous la douche).

 

Et une fois que t’es enfin arrivé(e) chez toi, BIM. 

Tu te rends compte que t’as oublié LE truc qu’il fallait surtout pas que t’oublies.

 

Si ça t’es déjà arrivé, bienvenu au club.

 

Notre cerveau nous joue parfois des tours. 

 

Alors, j’vais pas revenir sur le côté « acte manqué / insconscient » de l’oubli. Si le sujet t’intéresse, je t’encourage vivement à lire « Psychopathologie de la vie quotidienne » de Freud (un de mes préférés).

 

Non, aujourd’hui, on va aborder la chose sous l’angle de la psychologie comportementale.

 

Comme je me le répète souvent « quand on n’a pas de tête, vaut mieux avoir des jambes » (surtout si t’es en vélo).

 

Bonne nouvelle : à partir de maintenant, tu n’auras plus ce problème. Parce que je vais te filer un truc infaillible pour ne plus jamais rien oublier d’important.

 

Tes jambes vont être contentes.

 

Let’s go 🙌

 

Impact

Que tu sois étudiant, professionnel, avocat, entrepreneur, à la retraite, en formation, en année de césure, à la recherche d’un emploi, en vacances ou tout simplement « en vie », tu as besoin de ta mémoire.

 

Ce que je vais t’apprendre aujourd’hui est tiré d’études très poussées sur notre cerveau et sa manière de fonctionner.

 

On va se baser sur 2 idées principales :

 

  1. La mémoire est un muscle. Plus tu l’entraînes, plus elle se renforce.
  2. Elle se nourrit de notre capacité à imaginer et à associer ce qu’on imagine à ce qu’on connaît déjà

 

Donc plus tu seras fort(e) pour imaginer des trucs chelous, et plus tu le feras souvent, plus ta mémoire sera puissante.

 

Voici donc mon système pour mettre en application ces 2 idées.

 

 

Mise en place

Etape 1. Compte jusqu’à dix. À chaque nombre, choisis un mot qui rime.

Par exemple : 

 

1 – Chien

2 – Yeux

3 – Roi

4 РPl̢tre

 

etc. jusqu’à 10.

 

 

Etape 2. Fais la liste des informations que tu veux retenir. Par exemple, s’il s’agit d’une liste de courses et que tu dois surtout pas oublier d’acheter :

  • des piles
  • du lait en poudre pour le petit
  • ces p*ain d’ampoules que tu oublies à chaque fois
  • ah et reprends aussi des capotes, y’en a plus

 

 

Etape 3. Associe chaque item de ta liste avec le mot rime que tu as choisi lors de la première étape. Fais-toi une image marrante et farfelue à chaque fois. Plus c’est gros, mieux ça marchera.

 

Dans notre exemple :

1 – Imagine un chien à qui on essaie de fourrer des piles dans le c**

2 – Imagine des larmes de lait en poudre qui coulent des yeux de ton gamin

3 – Imagine le trône d’un roi avec des ampoules qui sont pas toutes allumées

4 – Imagine que ton compagnon (ou toi-même) a un plâtre… là, et qu’il faut mettre une capote dessus pour le protéger.

 

 

Bon, je sais, j’ai une imagination très fertile. Mon psy est au courant, rassure-toi.

 

 

Etape 4. Une fois que t’es au supermarché, t’as plus qu’à reprendre ta liste de mots rimes et les associations reviendront d’elles-mêmes 🤗

 

 

 

Appropriation

Ce système fonctionne très bien quand tu as des petites quantités d’informations à retenir.

 

Après, pour les éléments plus volumineux, il existe d’autres systèmes qui se basent sur le même principe. 

 

Par exemple, tu peux attribuer un son à chacun des chiffres (de 0 à 9) et, en faisant défiler les voyelles, trouver un mot d’une syllabe correspondant à chacun de ces son. 

 

Une fois que t’arrives à 10, tu peux chercher des mots en deux syllabes (puisqu’il y a deux chiffres, donc deux « sons », de 10 à 99). Donc là, t’as une grille de 99 mots que tu retrouves sans difficultés, à laquelle tu peux associer ce que tu dois retenir.

 

La magie du truc, c’est qu’une fois arrivé(e) à 100, t’as plus qu’à rajouter des lieux, ou des couleurs. Idem quand t’arrives à 1.000.

 

Ça a l’air compliqué, je sais, mais en fait c’est un truc de dingue une fois que tu l’as pris en main. Ton cerveau est capable de choses extraordinaires, dont tu es loin de te douter, crois-moi.

 

Si le sujet t’intéresse, je t’invite à lire les bouquin de Tony Buzan (il en a fait sa spécialité). Commence par « Booster sa mémoire« , et si ça te dit laisse-toi porter par ceux qu’il a écrit après 😉

 

 

On résume

  1. Fais rimer un mot avec chaque nombre de 1 à 10.
  2. Fais la liste de ce que tu veux retenir
  3. Associe chaque item à son mot-rime correspondant
  4. T’as plus qu’à faire défiler ta liste de mots-rimes pour retrouver ta liste d’éléments à retenir

 

J’ai hâte de savoir ce que ça aura donné pour toi 🙂 

Quoi qu’il en soit, écris-moi pour me dire si c’est un sujet qui te plait et si tu veux que j’approfondisse !

 

Et sinon, on se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau Tipstem.

D’ici là, prends bien soin de toi et des tiens 🥰

 

Cheers 🙌

Mika

 

PS. Tu connais des gens qui auraient bien besoin d’un p’tit système pour transformer sa semaine ?

  • il te suffit de cliquer ici pour en parler sur LinkedIn
  • et de cliquer là si tu préfères le faire sur Twitter / X

Après.. tu peux aussi leur envoyer cet article directement 😉 

 

Merci infiniment de m’aider à faire grandir notre communauté 🙏

Ça compte énormément pour moi ❤️